Aller au contenu principal

Actualites

Criminel et djihadiste, dans la tête des nouveaux terroristes - Julien Dufour

Islamisme, terrorisme-mutations et défis

Le grand basculement

Une analyse, étayée par l’observation et l’action de terrain dans les cités et sur le territoire français de la menace du terrorisme islamique et des nouveaux défis qu’elle lance aux vulnérables sociétés occidentales face à un ennemi fanatique et nébuleux, dont l’objectif assumé est de les convertir, voire de les détruire.

Nouvelle en Europe cette menace est désormais endogène. A l’action de commandos venus de l’étranger, succède le passage au djihad d’enfants de la nation, d’individus élevés sur notre sol, endoctrinés et radicalisés pour lesquels la guerre sainte est leur raison de vivre et qui constituent l’ennemi intérieur. La séquence commence en mars 2012 avec les attentats de Toulouse et Montauban et mène aux assassinats de Charlie-Hebdo et aux attentats de Paris, les plus meurtriers du pays.

Point commun des terroristes : leur passé criminel : tous furent des malfaiteurs de droit commun, tous révèlent la toxique proximité du délinquant et du terroriste. Echec scolaire, violence, criminalité, mosquées radicales et gratification de soi forment le processus mortifère d’engagement djihadiste. Ce constat ne fait pas de tout malfaiteur un poseur de bombes potentiel. Mais dorénavant dans nos sociétés, des individus justifient leurs propres déviances par le salafisme et le djihad. Le lien terreur-crime ainsi créé est matériel, mais aussi intellectuel et spirituel. Il révèle une mutation idéologique et l’islamisation de la violence.

Ce basculement exploite la crise des sociétés occidentales. Né dans le mal-être de la mondialisation, la perte de repères et d’identité collective, il exploite le terreau fertile des banlieues françaises où règne la culture des bandes et du crime. Là, le salafisme violent suscite un vivier de combattants du djihad-et ouvre la dangereuse perspective d’une contre-culture islamiste dynamique et exaltante pour nous convertir par persuasion ou par force.

EN SAVOIR PLUS