Aller au contenu principal

Conseil Scientifique

Section VI - Systèmes complexes, gestion des catastrophes et des crises, risques sanitaires et naturels

Pascal André, vice président du conseil scientifique pour la section VI, directeur d'études, cabinet Plein Sens

Pascal André, vice président du conseil scientifique pour la section VI, directeur d'études, cabinet Plein SensPolytechnicien et docteur en physique, Pascal André a travaillé jusqu'en 2000 sur des problématiques à l'interface entre la biologie et la physique théorique. Il rejoint le cabinet d'études Plein Sens en 2011 après un parcours de plus de dix à la SNCF. De 2000 à 2006, il met en place et anime l'observatoire de la sûreté de la SNCF, chargé de construire une vision globale des phénomènes de sûreté sur ce grand réseau de mobilité. Pascal André y développe un programme de recherches et d'études pluridisciplinaires couvrant des axes de sciences sociales, de géographie et de traitement statistique massifié, d'économie et de gestion ainsi que de technologies de la détection. De 2006 à 2011, il devient responsable, au sein de la branche « Gares et Connexions », de la définition et de la mise en œuvre des différentes politiques qui concourent à la qualité des gares, lieux de vie dans la ville. Il s'agit notamment d'articuler à la conception concrète des gares, aux services qu'on y délivre et à l'entretien de ces espaces (nettoyage, maintenance, éclairage...) une politique complète de sûreté et de solidarité qui couvre, dans les gares, l'ensemble des problèmes de cohésion sociale : errance et grande précarité fixée autour des gares, incivilités au quotidien dans les situations d'un service de masse, confiance et sentiment d'insécurité dans un lieu de stress et de grande mixité sociale, petites délinquances dans un espace ouvert sur la ville, tensions migratoires et jusqu'au traitement permanent du risque d'attentat.
Dans le cabinet Plein Sens, il développe, pour des entreprises de services et des institutions publiques, des interventions portant sur les enjeux de cohésion sociale situés tant dans le contact qu’entretiennent ces organisations avec leurs publics qu’au sein même de leurs collectifs de travail.

Christine Bamière, secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale

Christine Bamière, secrétariat général de la défense et de la sécurité nationaleDocteure en physique théorique moléculaire de l’université Pierre et Marie Curie, Christine Bamière est depuis 2005 chargée de mission pour les questions scientifiques et internationales auprès du directeur de la protection et de la sécurité de l’État du secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), où elle est coordonnatrice de coopérations internationales dans le domaine de la défense et la sécurité (Europe, G8 et coopérations bilatérales). Auditeur de la 58e session de l’institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), membre de l’American Physical Society (APS), prix de la société des électriciens et des électroniciens (SEE), elle a été sous-directrice de la direction des technologies et transferts sensibles de 2001 à 2005, assurant la coordination interministérielle dans les domaines RNBC et prolifération. Elle est l’auteure de plusieurs comptes-rendus à l’Académie des sciences.

Jacky Casanova, directeur de l'institut euro-méditerranéen des feux de forêts

Jacky Casanova, directeur de l'institut euro-méditerranéen des feux de forêtsJean Jacques Casanova est acteur majeur de la doctrine française de lutte contre les feux de forêt. La doctrine Vulcain est reconnue dans le monde entier et a permis, depuis son adoption dans les années 1990, de diminuer très sensiblement l’impact des incendies de forêt sur les territoires du Sud de la France. Doté d’une solide expérience opérationnelle acquise notamment par sa participation aux campagnes feux de forêt depuis une trentaine d’années, son action décisive en tant que commandant des opérations de secours lors de la catastrophe de Furiani en 1992 a été reconnue. Jean Jacques Casanova a occupé par ailleurs les fonctions de chargé de formation feux de forêt de l’école d’application de sécurité civile. Dans ce cadre il a contribué à la conception du système de mise en situation utilisé pour ces formations. Il a par la suite été secrétaire général de l’entente interdépartementale pour la protection de la forêt méditerranéenne puis directeur des services d’incendie et de secours de Haute Corse. Il dirige aujourd’hui l'institut euro-méditerranéen des feux de forêt, installé en février 2010, et qui a vocation à devenir d’un des trois pôles mondiaux de recherche et de formation avec l’Australasie et l’Amérique du Nord.

Eric Châtelet, professeur, université technologique de Troyes

Eric Châtelet, professeur, université technologique de TroyesEric Châtelet est professeur à l’université de technologie de Troyes (UTT) depuis 1999. Il a obtenu un doctorat en physique théorique à l’université de Bordeaux I en 1991 et a effectué des recherches sur les rayons cosmiques et la physique du neutrino jusqu’en 1994. Il a été directeur aux enseignements et à la pédagogie (2001-2004) puis directeur à la pédagogie (2005-2006) de l’UTT. Il a créé en 2006, à l’UTT l’unité support pour le programme de l’agence nationale de la recherche  Concept Système et Outils pour la Sécurité Globale ». Il est directeur adjoint de l’institut Charles-Delaunay (ICD) depuis 2009. Il est directeur de l’UMR CNRS Sciences et Technologies pour la Maîtrise des Risques (STMR) depuis janvier 2010. Ses recherches concernent la modélisation stochastique et les méthodes d’optimisation appliquées à la sûreté de fonctionnement, à l’analyse de performance des systèmes complexes et à la sécurité globale (vulnérabilité et résilience systémiques, optimisation des systèmes de sécurité).

Caroline Galactéros-Luchtenberg, chercheur associé au Centre de géostratégie de l’ENS et chargée de cours à HEC

Caroline Galactéros-Luchtenberg, chercheur associé au Centre de géostratégie de l’ENS et chargée de cours à HEC

 

 

 

Corinne Lagache, directrice, compliance risks, groupe SAFRAN

Corinne Lagache, directrice, compliance risks, groupe SAFRANDirectrice de la conformité commerciale du groupe SAFRAN depuis le 1er septembre 2009 et à partir du 1er  septembre 2010, directeur de la conformité commerciale et du contrôle des exportations groupe, Corinne Lagache est diplômée de l’institut d’études politiques de Paris et de l’université Paris-Dauphine. Elle débute sa carrière en 1984 chez Ceraver-Sediver (groupe Alstom) comme secrétaire général adjoint, puis devient journaliste économique et financière au sein du mensuel Option Finance. Elle intègre, en 1997, le cabinet américain de conseil en recrutement de dirigeants Heidrick & Struggles. Fin 2003, elle rejoint le groupe EADS en tant que vice-président Risk Management & Control des opérations internationales et Group International Compliance Officer.

 

François Lefaudeux, ingénieur général de l'armement (2e section), membre de l'académie des technologies

Ingénieur général de l’armement (2e section), diplômé de l’École polytechnique (X59), ingénieur de l’École nationale du génie maritime, ingénieur de l’École supérieure d’électricité, DEA en automatisme, François Lefaudeux a été auditeur du centre des hautes études de l’armement de 1979 à 1980. Sa carrière à la délégation générale de l’armement l’a amené à assumer différents postes de direction dans le domaine de la lutte sous-marine, comme adjoint au DGA, puis inspecteur des constructions navales et du nucléaire. François Lefaudeux est membre de l’Académie des technologies depuis 2005.

Erwann Michel-Kerjean, professeur, Ecole polytechnique, Wharton School of Management

Erwann Michel-Kerjean, professeur, Ecole polytechnique, Wharton School of ManagementErwann Michel-Kerjan est codirecteur du Risk Management and Decision Processes Center de la Wharton School (États-Unis), l’une des premières écoles de commerce au monde. Autorité internationale de la gestion et du financement des risques catastrophiques et événements extrêmes, il a reçu la distinction de jeune leader mondial en 2007, attribuée par le forum économique mondial (Davos). Depuis 2008, il est président du conseil auprès du secrétaire général de l’OCDE. Il conseille plusieurs gouvernements et organisations internationales (ONU, Banque mondiale, WEF…). Auteur de six ouvrages, il a récemment publié The Irrational Economist (2010) avec Paul Slovic. Il a étudié à Polytechnique, McGill et Harvard.

Igor Nikiforov, professeur, mathématiques, modélisation des risques, université de technologie de Troyes

Igor Nikiforov, professeur, mathématiques, modélisation des risques, université de technologie de TroyesIgor Nikiforov, diplômé de l’institut de physique et technologie de Moscou, Ph.D de l’Académie des sciences de l’URSS (1981), et responsable du groupe Diagnostic et détection à l’institut d’automatique de Moscou (Académie des sciences). Invité à l’IRISA/INRIA (Rennes) et à l’université Lille I (1992-1994). Chercheur à l’Institut Charles Delaunay (STMR, UMR CNRS 6279), responsable du LM2S (2000-2007) et de l’institut des sciences et technologies de l’information de Troyes de l’UTT (FRE CNRS 2732, 2004-2005). Domaines de recherche : test (séquentiel) d’hypothèses, détection/localisation de changements brusques, détection et localisation des défaillances, traitement des signaux et des images.

Jacques Valancogne, ancien responsable de la maîtrise des risques d'entreprise de la RATP - Commission scientifique risques accidentels à l'institut national de l'environnement industriel et des risques

Jacques Valancogne, ancien responsable de la maîtrise des risques d'entreprise de la RATP - Commission scientifique risques accidentels à l'institut national de l'environnement industriel et des risquesIngénieur de l’École nationale supérieure d'électrotechnique, électronique, informatique et hydraulique de Toulouse (ENSEEIHT), il rejoint la RATP en 1972, chargé du développement du prototype SACEM supportant les premiers logiciels de sécurité. Responsable d’une unité développant les approches globales de la sécurité des lignes, en particulier la nouvelle ligne 14 du métro parisien. Appelé à la direction générale, il met en place une mission retour d’expérience prenant en compte les facteurs humains. En 2000, il est responsable de l’unité maîtrise des risques systèmes qui devient maîtrise des risques d’entreprise en charge du déploiement de la politique de sécurité. A la retraite depuis février 2008, il poursuit des activités sur les risques : formations, écrits et conseils, président de la commission des groupes de travail et de réflexion de l’IMdR. Jacques Valancogne est également ancien directeur scientifique de l'AFIS et ancien vice-président de la commission scientifique « risques accidentels » de l'INERIS.

Jean-Luc Wybo, maître de recherches, Ecole des mines de Paris, centre de recherche sur les risques et les crises

Jean-Luc Wybo, maître de recherches, Ecole des mines de Paris, centre de recherche sur les risques et les crisesJean-Luc Wybo est maître de recherches à Mines ParisTech, au sein du centre de recherche sur les risques et les crises (CRC). Ingénieur et docteur de l’université de Nice, il est responsable du thème de recherche retour d’expérience et apprentissage organisationnel au CRC et dirige le mastère spécialisé maîtrise des risques industriels de l’École des mines ParisTech. Il est également professeur invité à l’université de Tongji (Shanghai, Chine), membre de la commission de terminologie et du comité scientifique « risque décision territoire » au ministère chargé de l’écologie. Rédacteur en chef de la revue International Journal of Emergency Management, il a encadré de nombreux doctorants dans les domaines de l’aide à la décision et des sciences de gestion.