Le conseil scientifique

Philippe Baumard, président du conseil scientifique

Professeur des universités (université Paul Cézanne), agrégé des facultés, Philippe Baumard est Visiting Professor à l’université de Stanford, chercheur associé du centre de recherche sur les risques catastrophiques (CCRM) de l’université de Californie, Berkeley, et délégué auprès de la chaire innovation et régulation des services numériques de l’école Polytechnique. Ses travaux concernent les logiques de résilience et de défaillance des organisations en périodes de crises, les organisations coopétitives et l’innovation. Auteur de soixante-dix articles scientifiques, de six ouvrages, il est également membre des jurys de la National Science Foundation.

Les vice-présidents des sections

  • Nicole Chaix, Section G - Synthèse et coordination scientifique des travaux
  • Section I - Géopolitique et géostratégie, prospective et conflits, défense nationale et politiques militaires
  • Rémy Pautrat, Section II - Risques et atouts sociétaux et sociaux: cohésion et pérennité
  • Catherine de Wenden, Section III - Gouvernance, migrations, politiques publiques nationales et internationales
  • Jean-Marc Suchier, Section IV - Menaces contemporaines et technologies de l'information, nouvelles criminalités
  • Lucile Hofman-Simon, Section V - Développement durable, urbanisation et énergie
  • Pascal André, Section VI - Systèmes complexes, gestion des catastrophes et des crises, risques sanitaires et naturels
  • Nicole El Karoui, Section VII - Risques et régulations économiques et financières
  • Edwige Bonnevie, Section VIII - Compétitivité et développement technologique : rayonnement, patrimoine sécurité
  • Franck Bournois, Section IX - Entreprise et Compétitivité
  • Olivier Blin, Section X - Stratégie et modèles de la santé et de la protection sociale

Section G - Synthèse et coordination scientifique des travaux

Nicole Chaix, vice présidente du conseil scientifique pour la section G, maître de conférences en sciences économiques, université Panthéon-Assas (Paris II)

chaix.pngDocteure en mathématiques et titulaire d’une habilitation à diriger des recherches en sciences économiques, Nicole Chaix est maître de conférences à l’université Panthéon-Assas où elle dirige le centre d'études sur la défense et ses retombées économiques (CEDRE), laboratoire associé à l'institut de recherche sur la gourvernance de l'économie des institutions (IRGEI). Elle est l’auteure d’un ouvrage de référence en économétrie (PUF) et publie régulièrement sur l’économie de la défense. Parallèlement à ses activités universitaires, Nicole Chaix a été chargée, par le ministre de la défense, de créer et diriger de 1998 à 2001 l'observatoire économique de la défense (OED) et elle a fait partie du conseil économique de la défense (CED). Elle a également été chargée de mission « études économiques » auprès du délégué aux affaires stratégiques (DAS) puis auprès du DGA/DDI (2001-2005). En 2008-2009, elle a participé, auprès d’Alain Bauer, à la mise en place du conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégiques (CSFRS) ainsi qu’au rapprochement des instituts IHEDN, CHEAr, INHES et IERSE.

Voir les autres membres de la Section G

Section I - Géopolitique et géostratégie, prospective et conflits, défense nationale et politiques militaires

Voir les autres membres de la Section I

Section II - Risques et atouts sociétaux et sociaux: cohésion et pérennité

Rémy Pautrat, vice président du conseil scientifique pour la section II, préfet de région honoraire, délégué général de France intelligence innovation

pautrat.jpgPréfet de l’Essonne de 1991 à 1994, Rémy Pautrat est ensuite secrétaire général adjoint de la défense nationale (1994) où il met en place le premier dispositif national de compétitivité et de sécurité économique. Préfet de la région Basse-Normandie de 1996 à 1999, il imagine le premier schéma régional d’intelligence économique, et lance, un an plus tard, l’idée des premiers pôles avec le conseil régional. Préfet du Nord Pas-de-Calais en 1999, il crée le comité pour le développement de l'intelligence économique et stratégique (CDIES). En 2002, préfet évaluateur de l’action des préfets en poste territorial, il est l’un des initiateurs des premières expérimentations régionales d’intelligence économique du ministère de l’intérieur. Rémy Pautrat ensuite rejoint l’agence pour la diffusion de l'information technologique (ADIT) en 2004 en qualité de vice-président exécutif, puis devient délégué général de France intelligence innovation en 2005. Ancien président de l’institut d’études et de recherche pour la sécurité des entreprises (IERSE), il est préfet de région honoraire et délégué général de France intelligence innovation, groupe compagnie européenne d'intelligence stratégique (CEIS).

Voir les autres membres de la section II

Section III - Gouvernance, migrations, politiques publiques nationales et internationales

Catherine de Wenden, vice présidente du conseil scientifique pour la section III, directrice de recherche au centre national de la recherche scientifique, centre d'études et de recherches internationales

de-wenden_catherine.jpgDocteure d'État en science politique, Catherine de Wenden est l’auteure de très nombreux ouvrages, articles, chapitres d'ouvrages et numéros de revues sur le phénomène migratoire. Expert auprès de l'OCDE (1986, 1992), du conseil de l'Europe (1992-1995), de la commission européenne (vice-présidente du groupe COST A2 Migrations DG V et DG XII) et du haut-commissariat aux réfugiés des Nations Unies (ERAC, 1996-2000), elle est présidente du groupe de recherche migrations (Research Commitee 31) de l'association internationale de sociologie depuis 2002, et membre de la commission nationale de déontologie de la sécurité depuis 2003. Membre de la section 40 (science politique) du comité national du CNRS (instance d'évaluation des chercheurs) depuis 2004, membre des instances d'évaluation de l'ANR depuis 2007, membre du conseil scientifique de la région Ile-de-France depuis 2006, elle participe également aux comités de rédaction des revues Hommes et Migrations, Migrations et sociétés, Esprit, Modern and Contemporary France. Elle est coresponsable du programme de recherche du CERI sur les migrations et les relations internationales depuis 2005. Derniers ouvrages parus : La Globalisation humaine (Paris, PUF, 2009) et Atlas mondial des migrations internationales (Paris, Autrement, 2009, 2ème édition).

Voir les autres membres de la Section III

Section IV - Menaces contemporaines et technologies de l'information, nouvelles criminalités

Jean-Marc Suchier, vice président du conseil scientifique pour la section IV, directeur des programmes européens, MORPHO (groupe SAFRAN)

suchier_jean-marc2.jpgDiplômé de l’École centrale de Paris, Jean-Marc Suchier a débuté sa carrière chez Dassault Aviation. En 1986, il rejoint Morpho Systèmes dont il crée la filiale nord-américaine, dédiée aux technologies biométriques. Lors de l’acquisition de Morpho Systèmes en 1993, il intègre Sagem, qui fusionnera ultérieurement avec Snecma pour former le groupe Safran. Il est aujourd’hui directeur chargé de mission, « technologie et stratégie de Morpho », filiale de Safran dédiée aux solutions de sécurité. Il a participé aux travaux de la Commission européenne liés à la mise en place du programme européen de recherche en sécurité. Il est membre du comité consultatif européen sur la sécurité, et membre actif de la société EOS (European Organisation for Security).

Voir les autres membres de la Section IV

Section V - Développement durable, urbanisation et énergie

Lucile Hofman-Simon, économiste, vice-présidente du conseil scientifique pour la section V, direction des études stratégiques et partenariats, France Télécom

simon_lucile.jpgLucile Hofman-Simon est économiste. Formée au CERDI, à Clermont-Ferrand et après un passage à Harvard, elle a accumulé une expérience dans l’analyse de l’innovation et des dynamiques concurrentielles dans les industries et services de réseaux (chemin de fer, électricité, télécommunications et internet). Elle a travaillé en France et dans les pays en développement, comme consultante (BIPE, Banque Mondiale), et pour de grandes entreprises (France Télécom, SNCF). Actuellement chargée des études économiques au sein de la direction des études stratégiques et des partenariats du groupe France Télécom, elle est à l’origine de travaux sur les perspectives de marché (en France et dans les pays en développement), l’évolution de l’environnement concurrentiel des services de télécommunications (nouvelles filières industrielles) et l’analyse économique d’offres spécifiques liées au développement durable (smart grids, machine-to-machine, ville durable). Elle enseigne l’économétrie à l’École nationale supérieure des mines de Paris (Mines Paris Tech). Elle est membre de l’association française des économistes d’entreprise (AFEDE).

Voir les autres membres de la Section V

Section VI - Systèmes complexes, gestion des catastrophes et des crises, risques sanitaires et naturels

Pascal André, vice président du conseil scientifique pour la section VI, directeur d'études, cabinet Plein Sens

andre_pascal.jpgPolytechnicien et docteur en physique, Pascal André a travaillé jusqu'en 2000 sur des problématiques à l'interface entre la biologie et la physique théorique. Il rejoint le cabinet d'études Plein Sens en 2011 après un parcours de plus de dix à la SNCF. De 2000 à 2006, il met en place et anime l'observatoire de la sûreté de la SNCF, chargé de construire une vision globale des phénomènes de sûreté sur ce grand réseau de mobilité. Pascal André y développe un programme de recherches et d'études pluridisciplinaires couvrant des axes de sciences sociales, de géographie et de traitement statistique massifié, d'économie et de gestion ainsi que de technologies de la détection. De 2006 à 2011, il devient responsable, au sein de la branche « Gares et Connexions », de la définition et de la mise en œuvre des différentes politiques qui concourent à la qualité des gares, lieux de vie dans la ville. Il s'agit notamment d'articuler à la conception concrète des gares, aux services qu'on y délivre et à l'entretien de ces espaces (nettoyage, maintenance, éclairage...) une politique complète de sûreté et de solidarité qui couvre, dans les gares, l'ensemble des problèmes de cohésion sociale : errance et grande précarité fixée autour des gares, incivilités au quotidien dans les situations d'un service de masse, confiance et sentiment d'insécurité dans un lieu de stress et de grande mixité sociale, petites délinquances dans un espace ouvert sur la ville, tensions migratoires et jusqu'au traitement permanent du risque d'attentat.
Dans le cabinet Plein Sens, il développe, pour des entreprises de services et des institutions publiques, des interventions portant sur les enjeux de cohésion sociale situés tant dans le contact qu’entretiennent ces organisations avec leurs publics qu’au sein même de leurs collectifs de travail.

Voir les autres membres de la Section VI

Section VII - Risques et régulations économiques et financières

Nicole El Karoui, vice présidente du conseil scientifique pour la section VII - professeure de mathématiques appliquées, Ecole polytechnique

elkaroui-nicole.jpgNicole El Karoui est professeure à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) détachée à Polytechnique où elle a créé en 1998 une équipe de recherche en mathématiques financières. Ancienne élève de l'École normale supérieure de jeunes filles (Sèvres), elle a notamment été professeure de mathématiques à l'université du Maine puis à l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud. Elle est considérée comme l'un des principaux précurseurs du développement des mathématiques financières depuis la fin des années 1980. En particulier, elle a monté en 1990 à l’université de Paris VI un mastère de probabilités et finance, cohabilité avec Polytechnique, qui a formé de nombreux « quants » aux banques françaises et étrangères (70 par an en moyenne) et dont elle est toujours responsable avec Marc Yor et Gilles Pages. Elle est membre du directoire de la fondation du risque, et responsable ou coresponsable des chaires sur les risques financiers et les dérivés du futurs. Par ailleurs, elle est membre du conseil de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (AERES).

Voir les autres membres de la Section VII

Section VIII - Compétitivité et développement technologique : rayonnement, patrimoine sécurité

Edwige Bonnevie, vice présidente du conseil scientifique pour la section VIII, ingénieure de l'armement, directrice du pôle maîtrise des risques, commissariat à l'énergie atomique

bonnevie_edwige.pngAu sein de la délégation générale pour l'armement (DGA), Edwige Bonnevie se consacre d’abord, de 1978 à 1994, au domaine spatial en tant que chargée d'études, responsable de la préparation du programme de satellite d'observation Helios puis directrice adjointe de l'équipe de l'Union de l'Europe occidentale (UEO) chargée des études de systèmes spatiaux d'observation. En parallèle, de 1989 à 1994, elle est conseillère pour les affaires de défense au sein des ministères successifs chargés de l'espace. A partir de 1994, elle se tourne vers le domaine de la dissuasion nucléaire où elle exerce, à la DGA, les responsabilités notamment de sous-directrice systèmes et techniques puis de sous-directrice des affaires nucléaires, biologiques et chimiques (SDAN) au service des programmes nucléaires (SPNuc). Elle rejoint le CEA en 2001 pour prendre les responsabilités de directrice adjointe des applications militaires. Depuis juillet 2008, elle est directrice du pôle maîtrise des risques du CEA, chargée notamment de la sécurité, de la protection du patrimoine, de la sûreté nucléaire et de la maîtrise de l’impact sur l’environnement. Edwige Bonnevie est diplômée de l’École polytechnique et de l’École nationale supérieure de l’aéronautique et de l’espace.

Voir les autres membres de la Section VIII

Section IX - Entreprise et Compétitivité

Franck Bournois, professeur, université Panthéon-Assas (Paris II), directeur du centre interdisciplinaire de formation à la fonction personnel (CIFFOP)

bournois_frank.jpgAgrégé des facultés de droit et de gestion (1994), MBA de l’université d’Aston (1984), Frank Bournois est un spécialiste de la préparation des dirigeants et du management social des grands groupes européens (CAC 40 SBF 120 DAX 30 FTSE) auprès desquels il intervient. Il est aussi actuellement président (ministères de l'industrie et de l'enseignement supérieur) de la commission nationale d'évaluation des formations de gestion des grandes écoles de management. Ancien adjoint au directeur des ressources humaines du groupe Rhône-Poulenc pour le secteur  fibres et polymères international (1987-1991), puis responsable de la gestion des cadres européens. Auditeur de l'IHEDN (SN49) et contrôleur des armées (CR). Il a été responsable des études et enseignements de défense à l’IHEDN (1997-2001) et auteur de l'enquête nationale sur l'intelligence économique et stratégique dans les grandes entreprises françaises (2000). Nommé président du comité d'évaluation du contrat de progrès État-AFPA (2004-2008) par le ministre du travail. Auteur d'une quinzaine d'ouvrages sur les dirigeants, le management des ressources humaines des grands groupes et les comparaisons internationales.

Voir les autres membres de la Section IX

Section X - Stratégie et modèles de la santé et de la protection sociale

Olivier Blin, Professeur des universités, institut des neurosciences cognitives de la Méditerranée

blin_olivier2.jpgOlivier Blin est professeur des universités, praticien hospitalier de pharmacologie clinique à Marseille. Neuropsychiatre, il est titulaire d'un doctorat d’État et du DESP de l’École centrale de Paris. Ancien membre du cabinet du ministre de la santé, il est co-fondateur du pôle de compétitivité Eurobiomed. Chargé de mission par le ministre de l'industrie sur la collaboration franco-indienne. Il est également responsable de l'équipe pharmacologie et physiopathologie des émotions au sein de l’institut des neurosciences cognitives de la Méditerranée (UMR CNRS 6193). Olivier Blin est membre de l'American Society for Clinical Pharmacology and Therapeutics et de l’American College of Clinical Pharmacology, ancien président de l'association française de psychiatrie biologique, secrétaire de la section pharmacologie clinique de la société française de pharmacologie et thérapeutique.

Voir les autres membres de la Section X