TARANIS « Les technologies vertes, nouveaux instruments de la puissance »

La course aux « technologies vertes » (ou green race) devient sous l’essor des économies émergentes et singulièrement de la Chine, premier investisseur au monde dans ce domaine, une course à la puissance. Dans une économie mondialisée, deux scenarii s’offrent à la France et à l’Europe. Dans le premier scenario ou « business as usual », la France et l’Europe poursuivent une stratégie de leadesrhip technologique vert, avec l’objectif de capturer la part la plus élevée de la valeur ajoutée des filières ou secteur considérés. Dans un scenario alternatif de re-territorialisation industrielle, la France et l’Europe se donnent l’objectif spécifique d’accroître la valeur ajoutée industrielle de ces filières sur leur territoire. Nous fournissons une évaluation critique des risques et opportunités de ces deux scenarii. Nous proposons un dispositif de mesure et d’alerte susceptible de renseigner la décision publique sur l’évolution, vers l’un ou l’autre de ces scenarii, que pourraient emprunter les filières « vertes » au cours du temps.

Porteur : Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI)

Durée : 2 ans

Appel à projets : non thématique 2013